RSS
RSS

Le Deal du moment :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à ...
Voir le deal
163.93 €

Midnight gathering | Ft. Yokoyama Silas
 :: Reste du Japon – Refuges de sorcières :: Les forêts – 森

Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Lun 1 Oct - 19:20

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

La pluie qui s’écoulait sur le pare-brise de sa voiture le berçait par son doux clapotis avant que les perles d’eaux ne soient chassées par les essuie-glaces dont la cadence était réduite depuis que le véhicule était à l’arrêt, dégageant ainsi la vitre et lui laissant voir le paysage. Kazuo fixait cette forêt de l’autre côté de la route où il s’était garé. Il ne voulait pas sortir tant que la pluie ne se serait pas calmer … Rien ne le forçait à y aller tout de suite, il valait mieux profiter de la chaleur du chauffage pendant qu’il le pouvait encore. Cela n’allait sans doute pas être une partie de plaisir. Ce qui l’avait mis sur la piste ? C’est la phrase "mise à l’épreuve." L’étudiant posa son coude sur le haut du volant alors que ses doigts se posèrent sur le côté de son front, observant sans relâche l’entrée des bois. Il ne connaissait pas la nature de son entraînement, son mentor et les doyennes lui avaient dit qu’il allait maintenant devoir passer un cap important s’il voulait entrée dans le cercle des sorcières … Et qui dis prise de pouvoir disait surtout missions … Le blond avait l’habitude d’en faire quelques-unes proposer sur le Deep web des sorcières de Salem, mais cela ne dépassait jamais les quelques commissions comme des recherches d’ingrédients ou des échanges de potions entre sorcières. Cela lui permettait de se faire un peu d’argent de poche et de se faire une place parmi les sorcières.

L’étudiant sortit son téléphone portable et le déverrouilla pour constater qu’il était bientôt 00h00 … Le jeune homme soupira et ouvrit le miroir situé au plafond de la voiture pour regarder une dernière fois si son maquillage et sa coiffure étaient parfaitement en place. La pluie s’était un peu apaiser, encore quelques gouttes dégringolaient du ciel mais elles ne pourraient pas être à l’origine de la détérioration de son apparence. Soupirant légèrement le blond coupa le contact mettant fin au chauffage dont la chaleur était si agréable et d’un geste sec positionna sa capuche sur sa tête masquant ainsi une partie de son visage pour ne laisser entrevoir que le bas de son visage … Un look qui lui rappelait vaguement quelqu’un d’ailleurs … En repensant à lui, un doux sourire étira le coin de ses lèvres alors qu’il rangeait son téléphone dans la poche de son long manteau en cuir. La prochaine leçon avec le beau brun se ferait d’ici quelques jours, il aurait l’occasion de passer plus de temps avec le sorcier … N’étant déjà pas en avance, Kazuo ne se laissa plus déconcentrer par ses pensées et sortit de sa voiture pour rejoindre l’orée des bois. Il ne savait même pas à quoi ressemblait cet homme …

Les sorcières lui avait dit "quand tu le verras, tu le reconnaîtras." C’est bien gentil mais lui n’était qu’un novice qui avait mis les pieds dans le monde sorcier il y a tout juste quelques mois … Il n’avait pas tant l’habitude de voir des sorciers et s’il en croisait un en ville dans sa vie de tous les jours il serait incapable de le reconnaitre … Les gouttelettes de pluies coulèrent le long de sa capuche en cuir avant que son visage ne se lève vers le ciel pour s’apercevoir que la pluie avait cesser … Il voulait une nuit calme et sans intempéries et heureusement que les nuages commençaient à laisser place aux étoiles … Déambulant dans les bois, des branches craquèrent sous ses pas alors qu’il continuait de s’avancer en direction du centre de la forêt où il avait rendez-vous. Il n’y avait pas mieux qu’une forêt comme point de rassemblement, surtout quand les arbres n’ont pas de chiffre ou qu’il n’y a pas d’adresse précise … Vraiment très intelligent … C’est après une dizaine de minutes de marches qu’il aperçut un grand feu au loin et qu’aux troncs des arbres étaient accroché des symboles en brindilles et bâton, signifiant qu’il approchait d’un sanctuaire de sorcière.

S’avançant en direction du feu d’un pas assuré, il finit par apercevoir au loin une silhouette encapuchonné et vêtus d’un long manteau noir comme le sien … Lui qui pensait qu’il y aurait plus de monde que ça, ce n’était au final pas si dur de trouver son précepteur au beau milieu des bois … A croire que les sorcières avaient un certains instinct pour pressentir ce genre de choses … Le bel étudiant termina sa marche pour s’arrêter en face du feu, juste devant son interlocuteur qu’il observa quelques instant. Après plusieurs secondes de silence le blond baissa la tête pour retirer sa capuche et planta son regard d’un bleu pâle éclatant à la lueur des flammes sur l’homme en noir.

« Kazuo, tu dois être Silas ? » Lui demanda froidement la beauté glaciale en ne détachant pas ses yeux de sa silhouette. L’homme était svelte et parfaitement moulé dans ce manteau de cuir laissant paraître les traits de son corps. Il continua de le détailler un moment puis contourna le feu pour s’approcher de lui. « On m’a dit que tu serais mon précepteur jusqu’à la nouvelle lune. Tu peux m’en dire plus sur le programme qui m’attend ? » Demanda le jeune sorcier qui préférait savoir ce qui allait se passer avant de le faire. Sa curiosité légendaire ne lui en laissait pas le choix de toute façon. C’est elle qui le poussa à baisser un peu la tête pour voir le visage qui se cache sous cette capuche se demandant quand est-ce qu’il allait finir par l’enlever. De toute manière s’il passait plusieurs semaines avec lui il n’en aurait pas le choix …

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Mar 2 Oct - 19:50
Midnight gathering.

Se mêler aux sorcières est sans doute l'idée la plus brillante et la plus horrible qu'il ait pu avoir depuis très longtemps. Jusque-là, il s'est toujours refusé d'avoir la moindre fréquentation avec celles qu'il considérait être ses ennemies, ses proies, des cibles tout juste bonnes à être écorchées vives et brûlées sans une once de pitié. Mais force est de constater que le temps lui manque et que jouer le justicier solitaire par-ci par-là n'est pas très efficace. Et puis il lui faut voir plus loin... bien plus loin que de tuer des petites sorcières isolées sans intérêt. Il doit à présent frapper fort, entrer dans la fourmilière, s'y faire une place, gagner en puissance gravir les échelons, atteindre le Conventus... et à ce moment-là... il fera un véritable massacre, et les sorcières seront plus affaiblies que jamais. Mais pour ça, il doit bien évidemment se glisser parmi elles et obtenir leur confiance. Il a déjà commencé il y a plusieurs jours et en fin de compte, le plus difficile a été d'obtenir des informations pour pouvoir contacter un important cercle de sorcières. Il faut dire qu'elles sont malignes et très prudentes. Mais pas assez. Après avoir prouvé sa bonne foi et gagné un minimum la confiance de celle qui semble plus ou moins tenir les ficelles, Silas a participé à quelques rassemblements, histoire de faire connaissance avec les autres membres du cercle et voir comme elles fonctionnent. Leur préoccupation est avant tout d'accueillir et d'éduquer les jeunes sorcières. À ce stade, Silas n'est plus vraiment considéré comme un novice, ce qu'il a pu prouver lors d'une réunion il y a quelques jours.

En effet, pendants des années, le présentateur s'est proclamé autodidacte et s'est très longuement entraîné à la sorcellerie, passant de nombreuses heures à étudier rituels, sortilèges, enchantements et autres domaines relevant de la sorcellerie. Il a beau haïr les sorcières, il trouve tout de même la sorcellerie plutôt passionnante et intéressante, même si ça ne vaut clairement pas la puissance des magies démoniaques. Enfin, bref. Dernièrement, il a appris une nouvelle à la fois bonne et mauvaise. Il a été désigné pour devenir un des futurs professeurs du cercle et donc prendre de jeunes sorciers sous son aile jusqu'à ce qu'ils aient atteint une certaine maturité et expérience. C'est une bonne nouvelle, parce que c'est une marque de confiance et que cela prouve qu'il est sur la bonne voie, en plus ça le flatte qu'on le considère capable d'avoir ce genre de poste important. Mais... un élève ? Sérieusement ? Silas n'est pas du genre très patient et se coltiner une petite sorcière de pacotille pendant des heures sans avoir le droit de la tuer... c'est une sacrée épreuve ! Mais... la sorcière qu'on lui a confiée comme premier élève pique grandement son intérêt et pour cause... il se pourrait bien qu'il lui permette un de ces quatre d'approcher le Conventus... et ça, c'est une véritable aubaine !

Le voilà donc cette fameuse nuit, convié d'aller accueillir son élève en pleine forêt pour une première prise de contact disons... spéciale. Il ne s'agit pas de papoter quelque temps en échangeant des banalités, non, là, il s'agit d'une initiation très particulière pour créer un lien entre le maître et l'élève et évaluer les bases et les connaissances de ce fameux Mizushima Kazuo. Silas s'est un tout petit peu intéressé à lui forcément, mais il n'a retenu que les choses les plus intéressantes et puis il en apprendra bien d'avantage en le fréquentant. Bref. Silas se rend au lieu prévu, ayant enfilé des vêtements essentiellement noirs, plutôt près du corps, mais confortables et surtout, son long manteau à capuche sombre.Il a aussi dû amener un tas d'objets et d'accessoires nécessaires pour les divers rituels qu'ils devront utiliser pour les sept prochaines nuits. Oui... ils devront se réunir ici toutes les nuits pendant une semaine, car au terme de cette semaine, ce sera la pleine lune. Et cette nuit-là, leurs pouvoirs psychiques pourront atteindre leur paroxysme.

Silas est sur place depuis déjà un bon moment, confortablement assis sur la branche basse d'un arbre millénaire, une jambe pendant négligemment dans le vide. Au moins il est à l'abri de la pluie sous les feuillages. Mais il ne tarde pas à entendre quelques branches craquer au loin, lui qui restait particulièrement attentif aux moindres bruits suspects justement. C'est sûrement son élève. Se redressant, Silas se laisse retomber en contrebas et se rapproche du feu qu'il a allumé un peu plus tôt, jetant quelques nouvelles bûches gardées au sec sous une bâche pour le réalimenter un peu. Enfin, il voit la silhouette haute et fine, recouverte de noire elle aussi, apparaître à la lisière de la clairière et s'avancer vers lui. Derrière l'ombre de sa capuche, les bras croisés, le présentateur observe quelques secondes l'individu sans prononcer un mot et d'autant plus lorsque celui-ci dévoile son visage. On peut dire qu'il a un physique plus que soigné, pas désagréable à regarder, la peau d'une pâleur extrême et les cheveux très clairs. Les seules notes de couleur vives, ce sont sans doute le rouge sur ses lèvres et le bleu glacial de son regard. Ils se jaugent un peu, puis l'élève se présente, présumant qu'il devait être Silas. On avait évidemment dû le mettre au courant, mais le jeune homme ne devait pas disposer d'avantage d'information à son sujet à part son prénom et le rôle qu'il allait avoir vis-à-vis de lui. Le présentateur garde sa posture et son mutisme tandis que le jeune sorcier contourne le feu pour s'approcher. Allez, concentre toi, Silas? et surtout n'écoute pas cette petite voix dans ta tête qui te dit de l'écorcher vif sur-le-champ...

« On m’a dit que tu serais mon précepteur jusqu’à la nouvelle lune. Tu peux m’en dire plus sur le programme qui m’attend ? »

Silas voit bien que le jeune homme cherche à apercevoir son visage, c'est une réaction et une curiosité tout à fait normale d'ailleurs. Il aurait pu être amusant de le laisser mariner longtemps, mais le but est avant tout d'obtenir sa confiance. Esquissant un petit sourire mystérieux, le sorcier lui tend une main amicale et fait tomber à son tour sa capuche, laissant apparaître son visage à la lueur vacillante des flammes dont il a souligné le regard de noir pour l'occasion. Il a aussi mis ses nombreuses boucles et piercings aux oreilles. Mais nul doute que si le garçon regarde de temps à autre la télé, qu'il n'aura aucun mal à le reconnaître.

- Ravi de rencontrer, Kazuo. Je serais en effet ton initiateur, au moins pour les sept prochaines lunes à venir. Toi et moi devrons nous retrouver chaque nuit à la même heure ici-même, et cela, jusqu'à la pleine lune qui aura lieu dans une semaine. Pour le moment, c'est tout ce que tu as à savoir. Pour le reste, tu devras suivre tout ce que je te demande au pied de la lettre et sans discuter... c'est entendu ?

Son ton est plutôt sec et autoritaire, ce qui dénote avec le sourire chaleureux qu'il lui tend. Après avoir serré la main du jeune homme, il croise de nouveau les bras et demande :

- Pour commencer, j'aimerais savoir deux trois petites choses à ton sujet. As-tu toujours été conscient de ta nature et si non, quand et comment l'as-tu découvert ? À quelle race appartiens-tu et par conséquent, quelles sont tes aptitudes ? Qu'est-ce que tu sais faire ?

Ce sont évidemment là des choses qu'il doit savoir avant de commencer quoi que ce soit. Le plus intéressant viendra plus tard. Il ne sert à rien de précipiter les choses, ils ont de nombreuses heures devant eux et se reverront ensuite régulièrement. Le tout est de pouvoir suivre le programme correctement. Difficile tout de même pour Silas de garder la tête sur les épaules. Il a passé tellement d'années à traquer et tuer les sorcières que de tomber sur un cercle tout entier et ne pas pouvoir les réduire en bouillie est extrêmement frustrant. Mais le jeu en vaut la chandelle... ça oui. Il a hâte de discuter de ce plan avec son beau démon, il a toujours été d'excellent conseil. Il faut dire qu'avec plus de deux mille ans de vie, il en connaît des choses...

© 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Mer 3 Oct - 11:57

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

L’air glacé de la pluie mêlé à la fraicheur de la nuit faisait frissonner le platine. Même avec les couches de cuirs qu’il portait il arrivait à ressentir cette sensation qui l’envahissait. Pourtant la glace était son pouvoir, mais il faut croire qu’il était insensible à sa propre magie, mais lorsqu’il s’agissait des intempéries en revanche, c’était une autre histoire. Ce lieu mystique le transportait littéralement, Kazuo savait qu’il était fait pour le monde des sorciers. Il s’y sentait tellement bien et cette atmosphère faisait battre son cœur et lui apportait des sensations si agréables qu’il ne voulait pas renoncer à un univers pareil. Il savait ce qu’il était, né pour la magie et la sorcellerie et pas le monde des humains beaucoup trop banal, sans saveur à son goût. Il lui fallait de l’aventure et des émotions fortes, il n’y avait qu’avec les sorcières qu’il y trouvait son compte. C’est au fond des bois qu’il trouva le sanctuaire éclairé par la flamme immortelle de ce feu de camps, lui transmettant encore plus de bonnes ondes pour se sentir parfaitement chez lui. Il n’y avait que l’idée de faire la connaissance d’une nouvelle personne qui le stressait un peu. Kazuo était loin d’être du genre extraverti, il était plutôt renfermé et se sentait mieux quand l’attention n’était pas portée sur lui.

Le stress avait un peu commencé à monter lors du face à face. Cela fut pire lorsqu’il prit son courage à deux mains pour contourner le feu et s’avancer dans la direction de l’homme en noir immobile dans la pénombre. La seule source de lumière étant ce feu dont les flammes frémissait sous la légère brise du soir. Ne pas voir son visage était sans doute quelque chose qui ne faisait qu’attiser cette curiosité qui ne pouvait contrôler. Cela à bien faillis le conduire à sa perte un nombre de fois incalculable. Ses semblables lui avaient toujours dis de ne pas succomber à sa curiosité, mais c’est comme dire à un enfant de rester au lit le soir de Noël, tenté par les cadeaux déposer près du sapin qu’il ne pourra ouvrir que le lendemain … L’étudiant ne pouvait pas refreiner cette part de lui et c’est bien ce qu’il pêchait dans les situations critiques ou à risques. Penchant légèrement la tête sur le côté pour tenter d’apercevoir le visage de l’homme qui se tenait en face de lui, il repensa à son mentor. Il lui avait donné l’interdiction totale de voir son visage ce qui avait alimenté un peu plus sa curiosité vis-à-vis de lui. Il ne comprenait pas pour quel raison il était le seul à qui il ne pouvait pas admirer le visage, juste celui qui l’attire le plus …

Finalement l’homme fit tombé sa capuche provoquant un petit choc visible sur le visage surprit de Kazuo reconnaissant ses traits comme étant le célèbre présentateur de la NHK. Ses yeux un peu plus ouvert et la stupéfaction lisible sur son visage renvoyait cette image de poupée de cire à la lueur du feu. Ses yeux clairs auscultèrent les moindres détails sur son vis-à-vis à commencer par ses anneaux aux oreilles, suivit par son regard ténébreux entouré d’un trait noir. En dehors de ça il était exactement comme à chaque fois qu’il se présentait sur sa chaîne télévisée. Le platine resta interdit un instant, restant silencieux tout en scrutant son nouveau précepteur pour les prochains jours. "Ravi de rencontrer, Kazuo. Je serais en effet ton initiateur, au moins pour les sept prochaines lunes à venir. Toi et moi devrons nous retrouver chaque nuit à la même heure ici-même, et cela, jusqu'à la pleine lune qui aura lieu dans une semaine. Pour le moment, c'est tout ce que tu as à savoir. Pour le reste, tu devras suivre tout ce que je te demande au pied de la lettre et sans discuter... c'est entendu ?" Cela secoua encore plus sa curiosité de savoir ce qu’il allait lui faire faire … Voir ses pouvoirs grandir et utiliser sa magie l’excitait par avance. Cependant le calme persista sur son visage glacial alors qu’il plantait ses iris de givres dans celle du plus âgé.

« Entendu. » Répondit à contrecœur le platine qui aurait eus envie de poser mille et une question comme, est-ce qu’il allait affronter des créatures, quelle allait être la dernière étape à la pleine lune, est-ce qu’il allait pouvoir accomplir des rituels et surtout … Toutes les nuits pendant une semaine ?! Cela voulait dire qu’il ne reverrait pas son mentor avant la semaine suivante ? « Cela veut dire que vous serez mon unique guide spirituel pendant toute la semaine ? » Celle-là en revanche il n’avait pas pu s’empêcher de la poser … Il devait se préparer psychologiquement à ne pas le voir pendant une semaine entière …

L’étudiant savait au ton autoritaire de son vis-à-vis qu’il n’avait pas tellement le droit de remettre en questions ses paroles et se devait de respecter ce qui lui était demandé sans râler. Il était jeune et entêté, c’était dans sa nature d’être ainsi. Pourtant l’envie de devenir une sorcière plus puissante, pouvoir mourir pour se réincarner en Banshee était tout ce qu’il désirait, et pour cela il devrait passer par la case éducation. Alors après cela le platine se tut et maintint le regard de son précepteur, signe qu’il restait attentif. "Pour commencer, j'aimerais savoir deux trois petites choses à ton sujet. As-tu toujours été conscient de ta nature et si non, quand et comment l'as-tu découvert ? À quelle race appartiens-tu et par conséquent, quelles sont tes aptitudes ? Qu'est-ce que tu sais faire ?" Le jeune sorcier se tendit suite à ces questions, empoignant de sa main un côté de son manteau. Il avait horreur de se présenter et d’en dire plus sur lui à quelqu’un … Ce n’était pas de la timidité, mais plutôt de la méfiance ou même ce côté introvertie de lui qui ne le mettait pas à l’aise en présence d’autres personnes. Néanmoins, l’étudiant relâcha ses épaules en inspirant l’air frais de la forêt sans jamais quitter le regard de son enseignant.

« Mes parents me l’ont toujours caché qui j’étais réellement. Ils voulaient que notre famille oublie la sorcellerie et se fondent dans la population. » Expliqua le platine qui arrivait à la partie la plus difficile de son récit. « Je suis une Goule … Je l’ai donc apprit suite à un massacre que j’ai fait dans une ferme en me transformant … » L’étudiant préféra ne pas parler de cette partie de ses pouvoirs qu’il avait tendance à détester … Cette forme hideuse avait causé bien des désastres dont celui qui le hante encore et déchire son cœur à chaque fois qu’il revoit son visage … Lacéré par ses griffes, son expression si paisible et pourtant remplis d’amour malgré la mort. Kazuo baissa immédiatement les yeux ne voulant pas affronter le regard de son interlocuteur alors que la faiblesse de son cœur ne faisait encore des siennes. Il prit sur lui pour balayer au plus vite cet évènement de son esprit et rencontrer une nouvelle fois les pupilles de Silas. « Je suis capable de me servir de mes facultés principale je dirais. Je maîtrise la glace, un peu la magie des os et du sang mais à un bas niveau. » Finit par expliquer l’étudiant.

En apprenant que la particularité de sa race était la magie noire liée au sang et au os, il en avait été plus que ravi. C’est ce qui l’avait d’ailleurs poussé à vouloir en connaître plus sur la magie noire mais surtout à maîtriser la Nécromancie. Pour ce qui est de son objectif de devenir une Banshee il préféra ne pas en parler, il n’aimait pas se dévoiler et moins il en disait au mieux c’était. Ses yeux glacials en revanche poursuivirent leur analyse sur l’homme plus âgé qui lui faisait face. Comment quelqu’un de la télé pouvait s’adonnait à des rituels et faire partie du cercle ? Il avait sans doute mieux à faire avec son travail qui devait déjà lui prendre assez de temps comme ça … C’était bien la première fois qu’il faisait la liaison entre la vie humaine et celui des sorciers qui pouvaient cacher bien des secret … Lui-même en était la preuve flagrante entre sa vie étudiante le jour et ses entraînements et missions de sorciers la nuit. Le silence qui s’installait commençait à le tendre légèrement alors que son regard chuta un peu vers le buste de son précepteur paraissant sculpté par des heures d’entraînement sportif, baissant ensuite les yeux plus bas avant d’arrêter immédiatement son inspection. Les hormones à cet âge … Sans parler de sa curiosité malsaine dévorante.

Le platine tourna alors le visage en direction du feu palpitant et tendit le bras, ouvrant sa main juste en face des flammes comme si son désir était de se réchauffer. Au lieu de ça, ses yeux brillèrent légèrement avant que les morceaux de bois composant le feu ne se mettent à se recouvrir d’une fine couche de givre, remontant peu à peu jusqu’à la base des flammes où il ne put poursuivre son sort. Kazuo cessa alors son sort et baissa le bras pour replonger son regard dans celui de Silas.

« Ma magie est encore limité, il faut que je puisse ouvrir mon esprit et développe mes facultés. C’est ce que m’ont dit les doyennes. » Lui expliqua le blond comme pour passer le flambeau à Silas qui allait devenir son nouvel enseignant à leur place pendant une semaine. « Que puis-je faire pour augmenter mes capacités psychiques ? Je vous le dis tout de suite, je suis loin d’avoir le niveau pour affronter un démon. » Expliqua l’étudiant qui ne souhaitait pas faire face à l’un d’eux pour le moment. C’était encore trop tôt. Lui qui ne voulait déjà pas se battre, son mentor ne lui en avait pas trop laissé le choix … Alors autant se concentré sur la magie et les rituels pour le moment …

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Mer 3 Oct - 20:13
Midnight gathering.

Elle est très calme cette forêt. À la fois apaisante et angoissante en vérité. On entend que le bruit du vent dans les feuillages, quelques passages de petits animaux, les perles de pluie qui s'égouttent sur les feuilles mortes et parfois un oiseau nocturne au loin. Et puis il y a le feu qui crépite, bien entendu, seule source de lumière hormis la lune qui apparaît quelques fois entre deux gros nuages. Le ciel n'est pas vraiment dégagé cette nuit, même une fois la pluie passée, quelques gros nuages gris continuent de traîner au-dessus de leur tête. Pas de belle voûte étoilée pour le moment, donc, mais ce n'est pas bien grave, l'astronomie n'est pas prévue au programme de ce soir. Pour le moment, l'un et l'autre doivent apprendre à faire un tout petit peu connaissance. C'est important, après tout, ils vont passer les sept prochaines nuits ensemble dans cette clairière sombre et éloignée de la civilisation, autant que cela se passe bien. Silas doit bien avouer qu'il est curieux de connaître la nature de ce garçon et de savoir ce qu'il sait faire. Toutes les sorcières ne possèdent pas les mêmes pouvoirs, la plupart ont une affinité particulière avec un des éléments comme la glace, l'air ou encore le feu. Silas, pour sa part, c'est le feu qui prédomine. Il a bien envie de voir les autres formes de magie à l'œuvre, car soyons honnête, la plupart du temps, il ne laisse pas le temps à ses victimes de se défendre... alors il n'a que très rarement combattu une congénère en duel magique. Ça pourrait être intéressant d'ailleurs...

Enfin, au moins, son élève semble prêt à obéir à ses directives et n'est pas du genre jeune imbécile rebelle à se foutre de la moindre autorité. Heureusement... parce que sinon Silas n'aurait clairement pas eu la patience de le supporter et aurait eu tôt fait de le tuer en faisant passer ça pour un accident. Pas question de supporter un petit imbécile capricieux pendant sept nuits !

« Cela veut dire que vous serez mon unique guide spirituel pendant toute la semaine ? »

La question étonne un peu Silas. Pourquoi, il s'attendait à une ribambelle de professeurs différents peut-être ? Le cercle des sorcières ne lui avait pas parlé de l'intervention de quoi que ce soit d'autre, alors la réponse vient d'elle-même et plutôt naturellement :

- Oui, c'est exactement ce que ça veut dire. Toi, moi et personne d'autre pour les sept prochaines lunes. Ça te pose un problème ?

Ouf. On ne peut pas dire que Silas se montre hyper chaleureux non plus pour le coup. Et bien, quoi ? Il se force à fréquenter des sorcières sans les tuer, c'est déjà beaucoup, alors lui demander de leur faire de grands sourires et leur taper l'accolade, non merci. Il gardera une distance plus que raisonnable entre lui et les autres sorcières et n'aura aucun remord à se montrer sévère et autoritaire avec son... élève. Respect et sérieux seront de mise avec lui, Silas n'est pas venu ici pour s'amuser. Pourtant, il sourit, conscient qu'il n'est pas nécessaire non plus de trop refroidir le jeune sorcier. Il est à présent temps d'en savoir un peu plus sur lui justement, mais Kazuo n'a pas l'air ravi de se confier au vu de sa grimace. Cependant, Silas attend tout de même une réponse et attend de les obtenir en fixant silencieusement l'individu. Celui-ci finit par lui confier qu'il était né dans une famille avec des parents lui ayant toujours caché sa véritable nature, qu'il faisait partie de la race des goules et qu'il avait compris ça après avoir été responsable d'un massacre dans une ferme. Et bien... voilà ce qui se passe quand on engendre des progénitures de ce genre sans savoir les tenir.

« Je suis capable de me servir de mes facultés principales, je dirais. Je maîtrise la glace, un peu la magie des os et du sang, mais à un bas niveau. »

Des dons que Silas n'a jamais pratiqué et très rarement vues à l'œuvre, mais qu'il a minutieusement étudié évidemment, comme toutes les autres formes de magie. Il le faut bien pour accroître ses connaissances et palier à toutes éventualités et situations. En plus, Silas adore apprendre, il est très curieux de nature et plutôt autodidacte. Il a appris beaucoup de choses par lui-même au travers de longues recherches ces dix dernières années.

- Ne fais pas cette tête, vous autres goules êtes une race fascinante et vos pouvoirs sont très utiles. Tu devrais être fier de ce que tu es, autrement ce n'est pas la peine d'espérer progresser. Les complexes et les remords ne feront que te ralentir et seront un obstacle à l’évolution de ton psychisme. Le passé, c'est le passé, il est temps pour toi de regarder vers l'avenir à présent.

Silas n'a jamais laissé les souffrances du passé le ralentir, il s'est battu pour toujours aller de l'avant et progresser pour tenir sa promesse, malgré la honte d'être une sorcière. Il sent bien que le garçon n'a pas l'air bien dans sa peau, il suffit de l'observer pour le comprendre. Il a l'air de soigner beaucoup son apparence et use d'un petit peu trop d'artifices. Enfin... ils verra bien ce que cela donnera une fois qu'ils seront pleinement plongés dans la sorcellerie. Le sorcier songe un peu à ce qu'il les attend pour ce soir. Rien de particulièrement extraordinaire, mais c'est un très bon exercice pour un début, même des novices maladroits sont capables d'y arriver, surtout avec les conseils et le contrôle d'un professeur un peu plus expérimenté. Bien, il est sans doute temps de continuer sur cette lancée et de débuter ensuite les choses un peu plus sérieuses avec ce jeune sorcier qui... une minute. Il est carrément en train de le reluquer, là. Ses yeux ont glissé beaucoup trop bas pour que ce soit un accident ou une coïncidence. Silas fronce aussitôt les sourcils, mais se retient de lancer une quelconque remarque à ce sujet. Ce n'est pas le moment. Peut-être que si ce jeune homme face à lui n'était pas une sorcière, il se serait senti flatté et ne se serait pas gêné pour plaisanter là-dessus... mais Kazuo est une sorcière et il est hors de question pour le présentateur de jouer à ce petit jeu-là avec une congénère. Bref, il prend sur lui, observant finalement le jeune homme faire une petite démonstration de ses pouvoirs en tentant de geler les flammes, ce qui ne donnent rien de très concluant.

« Ma magie est encore limitée, il faut que je puisse ouvrir mon esprit et développe mes facultés. C’est ce que m’ont dit les doyennes. Que puis-je faire pour augmenter mes capacités psychiques ? Je vous le dis tout de suite, je suis loin d’avoir le niveau pour affronter un démon. »

Silas a très envie de rire en entendant cela, mais il préfère finalement rester sérieux et secoue doucement la tête, gardant un air plutôt autoritaire peint sur son visage alors qu'il répond :

- Il n'est évidemment pas question d'affronter un démon ! C'est à peine si nous arriverions à blesser une seule de ces créatures à nous deux. Ou alors il faudrait que ce soit un démon tombé du berceau... Peu importe, je ne te demande pas d'être capable d'affronter un être démoniaque au bout d'une seule semaine d'initiation, l'objectif principal, c'est que tu parviennes à faire grandir ta réserve d'énergie psychique et à l'utiliser correctement pour mieux maîtriser tes pouvoirs. Ce sera déjà un excellent début.

Et pour mettre un joli point final à ce petit prologue, Silas tend une main en direction du feu, sans lâcher son élève du regard et soudain la flamme grandit tel un véritable brasier, seulement l'espace de quelques secondes avant qu'il ne reprenne une taille un peu plus normale. Bon, ok, c'était juste pour faire son petit effet, mais ce n'est pas tant impressionnant que ça. Il n'est pas là pour frimer non plus. Il se frotte les mains et reprend :

- Ce soir, je vais t'apprendre un petit rituel très simple, qui mêle à la fois l'art de la potion, l'incantation et la liturgie. Il te faudra être attentif et retenir les moindres détails, car tu devras renouveler ce rituel tous les soirs avant d'entamer les choses plus sérieuses.

Tendant son bras, il pointe du doigt l'emplacement près du feu où se trouve tout un tas de matériel.

- Commence par faire frémir de l'eau dans un chaudron. Attention... j'ai dit frémir, pas bouillir. Si je vois la moindre bulle, je te ferai vider l’entièreté de son contenu pour que tu recommences. La potion est un art précis, vraiment très précis. Pendant que l'eau chauffe, tu devras réunir 7 fleurs d'hibiscus séchées, 7 feuilles de verveine fraîche, une pincée d'écorce d'orange, une pincée d'anis et une de romarin. Je sais, ça fait penser à une vieille recette de thé de grand-mère, mais c'est très sérieux. Ah, il te faudra ceci également.

Silas plonge une main dans la poche de son pantalon et en retire un magnifique pendentif au bout duquel brille une pierre d'un violet magnifique. Il s'empare du poignet du jeune sorcier et dépose alors le bijou dans le creux de sa paume.

- Il te faudra mettre cela dans le chaudron avec le reste. C'est une améthyste, elle représente la sagesse et la force. On dit aussi qu'elle transforme le négatif en positif, le mal en bien et qu'elle harmonise les énergies et éveille la spiritualité. On lui porte un tas d'autres propriétés, mais retient déjà ça.

Il lui laisse la pierre en question et attend qu'il commence à réunir ce qu'il faut, l'observant attentivement, ses mains jointes dans son dos tandis qu'il fait les cent pas autour du feu. Il reste très silencieux, et finalement quand Kazuo a terminé de tout réunir et que l'eau continue de chauffer et il reprend la parole :

- Quand tout sera en train de cuire, il te faudra faire brûler de l'encens de lavande, de lotus, d’acacia ou de chèvrefeuille. Tu as le choix ou tu peux même faire brûler les quatre en même temps si ça te chante. Ensuite, tu allumeras sept bougies violettes que tu disposeras en cercle par ici. Fait ça en dernier, parce qu'on devra réciter l'incantation au milieu et qu'elles ne doivent pas rester allumées plus d'une minute le premier soir. Ça va, tu as tout saisi ?

Ça fait beaucoup d'informations, mais au pire, il le reprendra en cas d'erreur. En attendant, de son côté, malgré la fraîcheur nocturne, il retire son manteau noir pour ne rester qu'en chemise et pantalon. Oui, une simple chemise rentrée dans un pantalon qui, d'ailleurs, est très moulant. Quand il n'est pas en costume pour le travail, Silas adore mettre ce genre de truc un peu... extravagant. Ou un peu provocant. Tout dépend de l'opinion. Il va même jusqu'à remonter ses manches jusqu'aux coudes. Pourtant, il est du genre à ne pas trop aimer le froid. Du fait de son sang reptilien, c'est plutôt la chaleur qui lui plaît et les rayons solaires. Simplement, il a besoin de s'occuper un peu les mains pendant que Kazuo s'agite un peu. Alors même s'il observe le moindre de ses faits et gestes, il s'amuse à créer des flammes entre ses mains, auxquelles il tente de donner des formes particulières. Ce n'est pas un exercice facile, mais à son niveau, il devrait pouvoir y arriver sans trop de souci. La flamme dans sa main droite devient soudain une jolie ballerine virevoltante, puis un cheval au galop, puis un magnifique phœnix... Il aime bien ce genre de petite facétie artistique.

© 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Sam 6 Oct - 23:04

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

La question à se poser c’est est-ce qu’il était au moins capable de se passer de voir son mentor pendant une semaine ? Lui qui se faisait une joie à l’idée de passer du temps avec lui, son cœur qui s’emballait juste à l’idée de voir son sourire … Il y a quelques temps sans doute aurait-il pu tenir une semaine ou deux sans sa présence, mais là … Plus le temps passait plus il avait besoin de sa présence, cela était peut-être d’un certain réconfort depuis qu’il avait perdu Takeru, ou alors il essayer de le revoir à travers son mentor ? Il ne savait pas, mais une semaine sans lui ça allait être très long … Il aurait tant aimé pouvoir le recontacter en dehors des nuits de rituels, pouvoir prendre le temps de le connaître réellement sans qu’il soit son mentor … Mais il ne connaissait même pas son nom, alors pour ce qui est de le connaître on repassera … C’est peut-être ce mystère qui attirait le platine en plus qu’il lui fasse pensé à son amant décédé. Tout un tas de questions qui le fit se perdre dans la vague, le regard distrait qui fixait un point invisible au pied d’un arbre lointain. Il en oublia presque la présence de son professeur pour la semaine qui le fit sortir de ses pensées tourmentées. "Oui, c'est exactement ce que ça veut dire. Toi, moi et personne d'autre pour les sept prochaines lunes. Ça te pose un problème ?"

Il n’allait peut-être pas dire la vérité, ça risquerait de le vexé … Ce n’était pas vraiment de passer les sept prochaines lune avec lui qui le gênait, mais plus le fait qu’il ne pourras pas retourner à Aokigahara pour revoir son mentor, au moins pour lui passer le bonsoir … Mais ses yeux d’un bleu glacial le trahisse toujours quand il essaye de mentir, d’ailleurs il ne s’essaye jamais … Au lieu de ça il plante ses iris dans celles de Silas, muet et calme l’étudiant se contente de lui répondre par un léger signe négatif de la tête avant de s’emmurer dans le silence. Son cœur se met à tambouriner avec ce simple mouvement de tête et détourne immédiatement le regard. Il ne voulait pas avoir à s’expliquer et espérait juste que son interlocuteur passe à autre chose, qu’il puisse penser à autre chose que son sourire qui hantait ses nuits et de la distance qui les séparaient en kilomètres et dans le temps … Alors l’étudiant essaye de répondre aux interrogations du plus âgé mais bifurque immédiatement sur des pensées plus sombres … Si les prochaines nuits se passent dans les mêmes conditions il ne va certainement pas tenir longtemps. Malgré la carapace de glace qu’il s’impose et son calme légendaire, il a des points plus au moins sensible et une nette fragilité qu’il n’expose qu’à Kosuke. La glace est son pouvoir et ce n’est pas par hasard. "Ne fais pas cette tête, vous autres goules êtes une race fascinante et vos pouvoirs sont très utiles. Tu devrais être fier de ce que tu es, autrement ce n'est pas la peine d'espérer progresser. Les complexes et les remords ne feront que te ralentir et seront un obstacle à l’évolution de ton psychisme. Le passé, c'est le passé, il est temps pour toi de regarder vers l'avenir à présent."

Levant ses iris bleutés avec une certaine curiosité, le platine finit par écouter attentivement les dires du plus grand avant de hocher légèrement la tête, signe qu’il avait compris. Tirer un trait sur le passé allait être difficile, voire insurmontable. Ce n’est pas du jour au lendemain qu’il allait faire cet exploit, mais s’il pouvait progresser de cette façon, il n’y a qu’une personne qui pourrait l’aider à surmonter cela … Celui qui le connaît par cœur depuis le lycée. Là où ça pêche c’est le côté sorcière, s’il disait à son meilleur ami qui il était, avec les temps qui courent il le haïrait certainement, et Kazuo ne pourrait même pas lui en vouloir … Kazuo fait alors une petite démonstration de ses pouvoir en lui expliquant qu’il ne pourrait en rien affronter un démon ou tout ce qui s’en rapproche, le platine ne voulait pas avoir de mauvaises surprises, autant être honnête dès le départ. "Il n'est évidemment pas question d'affronter un démon ! C'est à peine si nous arriverions à blesser une seule de ces créatures à nous deux. Ou alors il faudrait que ce soit un démon tombé du berceau... Peu importe, je ne te demande pas d'être capable d'affronter un être démoniaque au bout d'une seule semaine d'initiation, l'objectif principal, c'est que tu parviennes à faire grandir ta réserve d'énergie psychique et à l'utiliser correctement pour mieux maîtriser tes pouvoirs. Ce sera déjà un excellent début."

De sages conseils, Silas n’était pas précepteur pour rien, ces gens-là doivent certainement être trié sur le volet alors il était évident que le brun avait été choisis pour ses compétences à enseigner à des jeunes comme lui. La beauté glaciale tourne le regard en direction du feu dont la flamme se met à jaillir, alimenté par la magie de l’autre sorcier. Une démonstration de ce qu’il pourrait lui apprendre sans doute. Kazuo a toujours admirer les sorciers qui maîtrisaient leur pouvoirs, raison de plus pour les écouter afin d’avoir les mêmes capacités. "Ce soir, je vais t'apprendre un petit rituel très simple, qui mêle à la fois l'art de la potion, l'incantation et la liturgie. Il te faudra être attentif et retenir les moindres détails, car tu devras renouveler ce rituel tous les soirs avant d'entamer les choses plus sérieuses." Heureusement que le platine avait une bonne mémoire, cela pourrait lui permettre de mieux amené ce rituel s’il devait le réaliser tous les soirs. Il n’avait pas encore eus trop l’occasion de s’atteler aux potions, c’était l’occasion de faire son premier essai. "Commence par faire frémir de l'eau dans un chaudron. Attention... j'ai dit frémir, pas bouillir. Si je vois la moindre bulle, je te ferai vider l’entièreté de son contenu pour que tu recommences. La potion est un art précis, vraiment très précis. Pendant que l'eau chauffe, tu devras réunir 7 fleurs d'hibiscus séchées, 7 feuilles de verveine fraîche, une pincée d'écorce d'orange, une pincée d'anis et une de romarin. Je sais, ça fait penser à une vieille recette de thé de grand-mère, mais c'est très sérieux." Bon plus que s’essayer il va déjà faire travailler ses méninges pour retenir ne serait-ce que la moitié de ce qui faut faire … Autant lui demander de retenir un livre de recettes entier ce serait pareil … "Ah, il te faudra ceci également."

Curieux, l’étudiant fixe la main du sorcier qui plonge dans sa poche pour en ressortir un bijou, sans doute d’une valeur inestimable, paré d’une pierre d’Améthyste qui sera la clé de cette potion. Tendant la main pour récupérer le collier et le regarder de plus près, il détaille la finesse et la couleur de la pierre qu’il trouve vraiment splendide. Le jeune sorcier a toujours été attiré par ce qui était beau et une pierre comme celle-ci il n’en a jamais vu de son existence … "Il te faudra mettre cela dans le chaudron avec le reste. C'est une améthyste, elle représente la sagesse et la force. On dit aussi qu'elle transforme le négatif en positif, le mal en bien et qu'elle harmonise les énergies et éveille la spiritualité. On lui porte un tas d'autres propriétés, mais retient déjà ça." Kazuo redresse alors la tête en direction de son précepteur essayant de mémoriser chacune de ses paroles qui pourraient lui apporter plus de savoir. C’est fou tout ce qu’on l’on peut faire avec une simple petite pierre précieuse … Le blond platine ne perds pas plus de temps dans son observation et fourre le bijou dans la poche de son manteau, se mettant en route pour démarrer cette potion.

Il commença par allumer le feu sous le chaudron et en attendant que l’eau se réchauffe un peu se mit à réunir les ingrédients nécessaires que Silas lui a demandés quelques minutes plus tôt. Il avait réussi à trouver les sept hibiscus, les feuilles de verveines et l’écorce d’oranger mais il bloquait sur le dernier … Il ne se souvenait plus de ce que lui avait demandé le plus grand … Posant les premiers ingrédient près du chaudron tout en surveillant que l’eau ne bouille pas, il osa un regard en direction de son précepteur qui faisait le tour du feu. L’envie de lui demander de répéter traversa son esprit, mais s’il voulait réellement montrer qu’il était capable d’évoluer et de se débrouiller, il avait tout intérêt à se souvenir de ce que lui avait demandé le plus âgé … Il lui manquait deux ingrédients, le romarin lui revint heureusement en tête, quant au dernier c’était le flou total … Autant être sincère, le platine s’installa près du chaudron, jetant un regard un peu désorienté à Silas.

« Il me manque un ingrédient, mais impossible de me souvenir de quoi il s’agit … » Il avait au moins eus l’honnêteté de lui avouer. Sans ça il ne pourrait continuer correctement son apprentissage, mieux valait que tout soit bien fait, à la perfection comme il aimait, plutôt que de s’enfoncer dans sa bêtise et ne jamais avancer …

Ce n’est qu’une fois que le brun lui rafraîchis la mémoire qu’il ramena l’ingrédient manquant avec beaucoup de colère contre lui-même et sa mémoire qui lui avait fait défaut … "Quand tout sera en train de cuire, il te faudra faire brûler de l'encens de lavande, de lotus, d’acacia ou de chèvrefeuille. Tu as le choix ou tu peux même faire brûler les quatre en même temps si ça te chante. Ensuite, tu allumeras sept bougies violettes que tu disposeras en cercle par ici. Fait ça en dernier, parce qu'on devra réciter l'incantation au milieu et qu'elles ne doivent pas rester allumées plus d'une minute le premier soir. Ça va, tu as tout saisi ?" Un nouvel hochement de tête positif alors qu’il ajoute peu à peu les ingrédients avec minutie. Son regard de givre concentré sur ses moindres gestes semble étincelé à la lueur des flammes et de la lune que le ciel découvre peu à peu. On peut presque sentir son envie irrésistible d’apprendre et de grandir suite à cette semaine. Il pourra le rendre fier et il voulait le rendre fier, lui montrer qu’il était capable d’y arriver. Alors que le chaudron fait son travail, le platine s’empare d’encens d’acacia et fait rencontrer le bâton et les flammes pour dégager un parfum léger et doux flottant autour d’eux. La fumée entour alors le poignet en mouvement de l’étudiant qui place les bâtons d’encens autour d’eux profitant pour y placer également les bougies.

Un rituel compliqué qu’il allait devoir réaliser tous les soirs pendant sept jours. Il allait finir par s’en lasser à la longue mais il était sûr que cela lui serait utile plus tard. Son regard ose se poser sur la silhouette du plus grand sorcier ayant délaissé son manteau pour se mettre en simple chemise serrant au corps. Avec le froid qui faisait le platine ne comprenait pas comment il faisait, sans doute il avait le sang chaud naturellement. Il le déconcentra un peu à jouer ainsi avec sa boule de feu mais l’étudiant se replongea alors dans le rituel et termina de placer les bougies pour se mettre au centre pour fixer plus franchement son précepteur, lui faisant signe silencieusement qu’il avait terminé de tout préparer. Les bois partageaient cette ambiance d’apaisement et d’angoisse à la fois. Tous ces coins obscures pouvant dissimuler la moindre créature bonne ou mauvaise, ces mystères que même la lueur des flammes ne pouvaient percer ou révélé. Faire ses rituels et son apprentissage dans un cadre pareil l’aidait beaucoup, c’était déjà mieux que l’amphithéâtre de l’université où il se sentait oppressé avec tous ces gens … Agoraphobe y oblige, s’il commence à suffoquer il termine le cours via le net … Mais cette fois il se sentait plutôt détendu, il se devait juste d’écouter et de faire ce qu’on lui demandait et tout se passait bien. Une atmosphère qu’il préfère de loin à celle de la ville.

« Je pense que tout est en place, j’aimerais que tu me dises si j’ai fait un faux pas quelque part … » Puisque c’est en tombant qu’on apprend à marcher, c’est de ses erreurs qu’on progresse alors il n’aurait pas honte s’il avait fait quelque chose de mal. Après tout c’était la première fois qu’il faisait de la potion et avec sa perfection naturelle il se disait ne pas s’en être trop mal sortie pour une première fois. « Je peux allumer les bougies avec un briquet ou cela nécessite la magie ? Je n’ai que le pouvoir de la glace, je ne maîtrise aucun autre élément. » Et il en serait sans doute incapable puisque sa magie est rattaché à sa personnalité et ce qui fait de lui l’être qu’il est aujourd’hui …

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Dim 14 Oct - 16:47
Midnight gathering.

Pour le moment, on peut dire que tout se passe bien, même si Silas ressent toujours ce petit truc désagréable qui parcourt son corps dès qu'il pose les yeux sur ce jeune sorcier. Voilà plus de dix ans qu'il traque et tue des sorcières, qu'il ne pense qu'à ça, qu'il ne vit que pour ça... et maintenant qu'il se retrouve au milieu d'elles, c'est extrêmement frustrant de ne rien pouvoir faire alors qu'il rêve de toutes les faire brûler dans un brasier d'enfer et de danser à la musique de leurs cris d'agonie. Il est seul à seul avec ce jeune homme, au beau milieu d'un forêt, sans le moindre témoin. Le massacrer serait facile, c'était un moment propice... mais ce serait une erreur que de se laisser porter par son envie de meurtre. Ce gamin va lui être utile... il doit avant tout penser à la suite et à son objectif : atteindre le Conventus. Car lorsque ce sera fait et qu'il aura accumulé assez de pouvoirs, à l'aide de son bel Ichiro et peut-être, qui sait, de quelques autres démons... il pourra les détruire sans mal et porter un grand coup aux communautés de sorcières. Sans guides pour les diriger et les conseiller, il ne s'agira plus que d'une bête chasse aux rats à travers le pays avant que les sorcières ne soient totalement éradiquées. Il a déjà hâte que ce jour arrive..., mais il va devoir se montrer extrêmement patient. Il ne s'agit pas de se précipiter et de tout gâcher.

Son élève a l'air plutôt motivé et concentré, ce qui est une excellente chose pour commencer, même s'il n'a pas entièrement tout retenu et hésite un peu sur certaines choses. Silas se retient de lancer des critiques acerbes, typiques de son manque de patience et de son exigence. Après tout... c'est la première fois qu'il fait ça, mieux vaut se montrer un petit peu indulgent. Ce n'est pas pour autant qu'il prévoit de le ménager. Oh que non. Il continue d'observer le sorcier aux cheveux platine sans un mot, jouant un peu avec le feu brûlant au creux de sa main, ne ratant rien de ce qu'il fait. Pour l'instant, il s'en sort bien. Lorsqu'il lui fait signe qu'il a terminé, Silas fait disparaître la flamme dans sa main et s'approche, jetant un œil à la préparation dans le chaudron et à l'encens qui parfume légèrement l'air d'une douce odeur entêtante.

« Je pense que tout est en place, j’aimerais que tu me dises si j’ai fait un faux pas quelque part… Je peux allumer les bougies avec un briquet ou cela nécessite la magie ? Je n’ai que le pouvoir de la glace, je ne maîtrise aucun autre élément. »

Silas passe une main dans ses cheveux en lançant un regard sévère à son élève. Croisant les bras, il le fixe un instant et répond :

- Tu t'es bien débrouillé pour ce qui est de préparer le rituel, mais je note un premier faux-pas, oui. Je suis ton professeur, Kazuo. Je ne suis pas ton ami. Ainsi, j'aimerais que tu évites de me tutoyer comme tu viens de le faire, c'est la moindre des choses que de faire preuve de respect envers moi. Utilise les formules d'usage. Maintenant pour les bougies, peu importe comment tu t'y prends. Si tu as un briquet, utilise-le. Sinon il y a une boite d'allumettes juste ici.

À ces mots, le sorcier pénètre dans le cercle de bougies près de son élève et le fait reculer un peu, non sans s'emparer d'une branche avec laquelle il trace lentement un pentacle au milieu. Il prend son temps, histoire que le jeune sorcier enregistre bien la manière de le faire. Puis il se place au centre et invite son élève à le rejoindre. Il observe soigneusement la disposition des bougies. Maniaque comme il est, il ne peut s'empêcher de décaler l'une d'elles d'un centimètre du bout de son pied. Enfin satisfait, il se place à genoux sur le sol, assis sur ses talons en direction du chaudron et fait signe à Kazuo de l'imiter et d'allumer les bougies. Puis, il ouvre un peu ses bras, ses paumes tournées vers le ciel et ferme les yeux.

- Répète après moi. "Que Neptune ouvre mes yeux afin que je puisse voir sans regarder. Qu'Uranus étire ma conscience afin que je puisse esquisser le Futur. Que Saturne me montre la lumière cachée des mondes inconnus."

Au bout d'une minute, il souffle sur les bougies pour les éteindre et donne un petit coup de menton en direction du chaudron.

- Récupère la pierre et attache-la autour de ton cou.

En attendant qu'il s’exécute, Silas va prendre une sorte de petite chope en fer-blanc et la remplit de la préparation frémissant dans le chaudron. Il s'approche alors du jeune sorcier et trempe deux de ses doigts dans la mixture, glissant alors ses doigts trempés sur le front de son élève et sur ses tempes avant de lui mettre le récipient entre les mains.

- Bois tout. Après ça, le rituel sera terminé. Tu ne sentiras pas de changement notable, en revanche la septième et dernière nuit, lors de la pleine lune, tu te rendras rapidement compte que ces rituels auront été très bénéfiques. En attendant, as-tu des questions ?

En attendant de voir si c'est le cas, Silas se sert lui-même une tasse du liquide parfumé et souffle doucement dessus. Cela a plus pour but de réchauffer un peu ses mains qu'une quelconque envie d'augmenter son propre psychisme. Il n'en a plus vraiment besoin, lui. Il s'est montré un peu sévère encore une fois et très tatillon, mais c'est pour la bonne cause. Il ne cherche pas à faire de ce Kazuo un bon ami, ça non. Il ne copine pas avec les sorcières, au mieux, il tolère leur présence. Alors, pas question qu'il se mette à le tutoyer ou autre chose du genre. Il espère que le message sera bien passé.

© 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Mar 16 Oct - 12:28

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

C’est pas faute d’être concentré et attentif, il fallait qu’il fasse un peu travailler sa mémoire qu’il n’avait en générale aucun mal à utiliser. Kazuo était un garçon intelligent et cultivé, mais il avait plus de facilité pour les choses qui l’intéresse, les potions ce n’était pas si mal, mais il y avait mieux … Quand il eut terminé de réunir les ingrédients nécessaire, ou presque tous, il fixa le chaudron et ne tourna pas le regard dans la direction de son précepteur. Un soupir de sa part lui fit comprendre qu’il avait fait quelque chose de mal. Malgré ça, le platine ne cilla pas, continuant de fixer le chaudron en face de lui. "Tu t'es bien débrouillé pour ce qui est de préparer le rituel, mais je note un premier faux-pas, oui. Je suis ton professeur, Kazuo. Je ne suis pas ton ami. Ainsi, j'aimerais que tu évites de me tutoyer comme tu viens de le faire, c'est la moindre des choses que de faire preuve de respect envers moi. Utilise les formules d'usage." Cette fois-ci le sorcier tourna le visage dans sa direction, plantant son regard de givre dans celui de Silas d’un air glacial. Le jeune étudiant n’était déjà pas du style à s’ouvrir et à faire ami-ami avec qui que ce soit. Ce n’était d’ailleurs pas son but, mais au moins rendre l’atmosphère moins tendue. Le plus jeune garda son expression froide avant de détourner les yeux.

« Entendu. » Dit-il simplement d’une voix plus distante qu’il y a quelque secondes. Après tout ça lui allait parfaitement, il se sentait plus en sécurité ainsi.

Lui qui préférait se retrouver seul au beau milieu de la forêt ou en sécurité dans sa petite chambre à l’appartement, les rassemblements et les nouvelles têtes ne lui plaisait pas forcément. Il n’y en aura jamais qu’un seul qui était allé aussi loin avec lui et ce sera certainement le seul à jamais. "Maintenant pour les bougies, peu importe comment tu t'y prends. Si tu as un briquet, utilise-le. Sinon il y a une boite d'allumettes juste ici." Kazuo s’affaira en silence, poursuivant le rite comme le lui avait dicté son précepteur, évitant si possible les erreurs en se concentrant sur sa tâche. Accroupis souplement pour allumer la dernière bougie, le platine relève les yeux vers le plus grand qui était en train de tracer un pentacle au milieu des bougies. Son attention dévie alors sur l’une de ses phalanges où en est dessiné un plus petit sous sa peau. Un tatouage qui n’est pas anodin, mais il n’avait pas encore eut l’occasion de le voir quelque part depuis qu’il étudie avec les sorcières. C’était le premier qui utilisait les anciennes méthodes … Le platine se concentre à nouveau sur le rituel, se redressant sur ses jambes, il souffle l’allumette entre ses doigts et observe attentivement en anticipant la suite des évènements.

C’est lorsque le brun lui fait signe de le rejoindre que l’étudiant obéit en le rejoignant au centre du pentacle, s’agenouillant à ses côtés. Un peu incertain, mais imitant ses gestes, ouvrant les bras à son tour, les paumes vers le ciel. "Répète après moi. "Que Neptune ouvre mes yeux afin que je puisse voir sans regarder. Qu'Uranus étire ma conscience afin que je puisse esquisser le Futur. Que Saturne me montre la lumière cachée des mondes inconnus."" Le jeune sorcier oriente son visage vers le ciel, fermant les yeux pour répéter à son tour.

« "Que Neptune ouvre mes yeux afin que je puisse voir sans regarder. Qu'Uranus étire ma conscience afin que je puisse esquisser le Futur. Que Saturne me montre la lumière cachée des mondes inconnus." » Après ces mots, le jeune homme ne ressent pas vraiment de grande différence, il avait l’impression de faire tout ça dans le vent … Mais il ne se détourna cependant pas du rituel, restant attentif au moindre signe qui pourrait lui apparaître ou au moindre bruit alentours, se sentant un peu plus réceptif.

Une minute passa qui sembla être une éternité pour le platine qui essaya de focaliser ses pensées sur tout ce qu’il a vu et apprit jusqu’à présent tout en essayant d’oublier la présence de l’autre sorcier à côté de lui. Seul il aurait peut-être était plus détendu. "Récupère la pierre et attache-la autour de ton cou." La voix du brun le sort alors de ses pensées tandis qu’il rouvre les paupières laissant apparaître ses deux saphirs. L’instant d’après il plonge la main dans sa poche pour y récupérer le collier munit de la pierre précieuse qu’il lui avait donné un peu plus tôt. Obéissant à ses directives, il l’attache autour de son cou avant de la prendre au creux de sa main pour l’observer. La petite pierre violette scintilla à la lueur astrale, plongeant son esprit dans un ailleurs fictif. Les merveilles et beautés du monde magique étaient nombreuses et pour le moment le platine n’en avait vu qu’une infime partie … C’est en sentant l’autre sorcier s’approcher de lui de nouveau qu’il redressa la tête et lâcha la petite pierre. Ses yeux se ferment au contact des doigts de son précepteur sur son front dessinant sans doute un signe sur sa peau. La chaleur du liquide qui entrait en contact avec son épiderme le fit un peu froncer les sourcils, malgré ça, Kazuo resta immobile.

L’étudiant leva alors les yeux vers la coupe tendue vers lui et la prit à deux mains en inclinant un peu la tête. Ramenant le gobelet de fer près de son visage pour y admirer ce qu’il contenait, il avait une vague idée de ce qu’il allait devoir en faire … "Bois tout. Après ça, le rituel sera terminé. Tu ne sentiras pas de changement notable, en revanche la septième et dernière nuit, lors de la pleine lune, tu te rendras rapidement compte que ces rituels auront été très bénéfiques. En attendant, as-tu des questions ?" Le plus jeune fit un mouvement négatif de la tête en direction du plus grand puis apposa finalement ses lèvres sur le bord du calice. La première gorgée lui brûla la langue le faisant arrêter immédiatement. Il souffla un peu sur le liquide dont la fumée émanait pour la chasser d’un courant d’air puis s’y reprit une seconde fois pour avaler le reste petit à petit. Le goût lui faisait pensé à du thé qu’il prenait parfois quand il était chez lui, mais cette mixture n’avait rien avoir. C’est comme si le goût était beaucoup plus naturel et artisanale. C’est évident, entre les thés industriels achetés en grande surface et la préparation avec des ingrédients issues de la nature, cela n’avait rien à voir. Une fois la boisson un peu plus tiède, il la termina sans mal reposant le gobelet près de lui. Ses yeux fixèrent alors le feu en face de lui comme hypnotiser par cette danse ardente que produisaient les flammes.

« J’aurais peut-être une question … » Avoua finalement le platine alors que ses pensées vagabondaient. « Il n’y a pas d’autre moyens de maîtriser la nécromancie qu’en devenant Banshee ? » Cela n’avait rien à voir avec ce qu’il venait de faire mais en vérité c’est une question qui le tracassait beaucoup. Il n’avait pas vraiment osé poser la question aux doyennes du cercle ou à son mentor. Ce dernier connaissait déjà son aversion pour la magie noire et c’était porté volontaire pour la lui enseigner, mais il n’avait pas voulus approfondir le sujet de la nécromancie … Peut être que Silas pourras lui apporter plus de réponses. Si avant il n’avait pas vraiment de problème à mourir pour devenir une Banshee, à présent les choses étaient bien différentes … « Finalement c’est rien, oubliez ma question, elle était stupide … » Se rétracta le plus jeune en se redressant.

Laissant de nouveau le silence s’installer il sortit du cercle en prenant soin de ramasser la coupe argenté pour la posée près du chaudron. La première étape était passée, il ne savait pas en quoi consistaient les autres, mais d’un côté il était impatient d’en voir plus.

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Mar 16 Oct - 23:14
Midnight gathering.

Le regard un tantinet glacial de son élève n'a pas échappé à Silas qui ne s'est pourtant pas laissé impressionner, loin de là, il a même préféré l'ignorer complètement plutôt que de le lui faire remarquer. Alors comme ça, le jeune sorcier supporte mal l'autorité ? Et bien, il va devoir s'y faire, Silas n'a pas l'intention de ménager quiconque et encore moins une satanée sorcière. Oui, il va se montrer être sévère et exigeant, mais après tout, c'est comme ça que l'on progresse le mieux. Il s'est lui-même forgé presque entièrement seul dans la magie, une sorte d'autodidacte si l'on peut dire, alors il considère que l'apprentissage est la portée de n'importe quel crétin, surtout quand on a la chance d'avoir un professeur et un mentor. Oh, il pourrait saboter son enseignement, il n'a évidemment aucun intérêt à rendre une quelconque sorcière plus puissante, mais ce serait idiot. D'abord, parce que cela mettrait à mal sa couverture, mais en plus, quelqu'un finira de toute manière par s'en charger. Alors autant jouer le jeu jusqu'au bout et faire de ce jeune homme un bon sorcier... ou au moins le début d'un bon sorcier. Ce n'est pas en une seule semaine qu'il arrivera à en faire un érudit, mais il peut au moins lui donner des clés utile et mettre une petite pierre à l'édifice de sa progression. Il n'en tirera aucune fierté à le faire, il fait simplement ça par nécessité et opportunisme, c'est tout.

Enfin, au moins il se contente d'obéir et de suivre les directives suivantes. Il n'y a vraiment rien de compliqué et sans doute que ça doit paraître inutile et dérisoire aux yeux de Kazuo, mais ce rituel, mené correctement à son terme, est très efficace pour développer son psychisme ou encore son réservoir d'énergie magique pour imager la chose. Certes, c'est un peu archaïque, mais Silas préfère nettement les pratiques anciennes à celles plus modernes. On se demande bien pourquoi...
Alors qu'il vient de terminer sa coupe et que Silas a fait de même, le jeune homme s'installe près du feu, profitant sans doute de sa chaleur et du spectacle naturellement envoûtant qu'il offre. Pour sa part, le présentateur reste debout, les mains dans les poches, ayant reposé son récipient avec le reste des affaires. Il fixe lui aussi les flammes d'un air posé alors que tout à coup, son élève se décide à poser une question :

« J’aurais peut-être une question… Il n’y a pas d’autres moyens de maîtriser la nécromancie qu’en devenant Banshee ? »

Le lamia garde son regard rivé sur le feu, mais l'une de ses mains vient gratter négligemment la barbe naissance sur sa mâchoire, les langues de feu dansant et se reflétant dans son regard tandis qu'il reste silencieux quelques secondes, comme s'il réfléchissait ou... n'avait tout simplement pas entendu ou ignorait volontairement la question. En tous les cas, cela laisse assez de temps au jeune homme pour changer d'avis et revenir sur sa question.

« Finalement, c’est rien, oubliez ma question, elle était stupide… »

Là, Silas daigne lui lancer un regard, arquant un sourcil alors qu'il observe Kazuo reposer sa coupe à son tour. Finalement, il soupire. Va t-il devoir de nouveau se montrer un petit peu désagréable ? Il aimerait esquisser un de ces beaux et faux sourires et se montrer complaisant et rassurant, mais il n'y parvient tout bonnement pas avec une sorcière. Ça viendra peut-être avec le temps... Les mains toujours plongées dans ses poches, c'est donc avec un ton un petit peu trop dédaigneux qu'il lance :

- C'est ta réaction qui est stupide. Tu as posé une question, assume-là jusqu'au bout, Kazuo. En plus, je ne vois vraiment pas ce qu'elle a de si idiote.

Bon... c'est presque un compliment caché pour un reproche si on voit le bon côté des choses, non ? Un peu hautain et maniéré pour le coup, il retire ses mains de ses poches et passe l'une d'elle dans sa chevelure noire avant de lier ses mains dans son dos et de faire quelques pas autour du feu, regardant devant lui avant de rouvrir la bouche :

- A un niveau de maîtrise très élevé, les goules telles que toi maîtrisent une technique qui se rapproche d'une certaine manière de la nécromancie. Si je ne me trompe pas, elles peuvent matérialiser un squelette et le contrôler pendant une certaine durée. Cela dit, ce n'est rien comparé à ce dont est capable une Banshee, elles sont encore les meilleures en ce qui concerne ce domaine. Alors comme ça... c'est la nécromancie qui t'intéresse ? Pourquoi ?

Qui a dit que les professeurs n'avaient pas le droit de poser des questions, eux aussi ? Il est bien curieux tout à coup, Kazuo a piqué sa curiosité et pour cause, Silas rêve lui aussi de devenir une Banshee..., mais ce n'est certainement pas pour la même raison que lui. Il y a bien peu de chance. Pour le présentateur, c'est avant tout l'immortalité qui l'intéresse évidemment, mais aussi la puissance que cela lui apportera, car ainsi, il pourra tuer les autres sorcières et s'attaquer au Conventus bien plus facilement.
Enfin bon, avant de viser le sommet, encore faut-il apprendre à pratiquer les bases. Silas a beaucoup étudié et en connaît quand même un rayon sur la sorcellerie et ses différentes formes, sinon il n'en serait pas là. Et pour le coup, il est étonné que Kazuo ne sache pas utiliser mieux que ça ses capacités. Il y a beaucoup de travail...

- Bon... tu m'as dit pratiquer un peu la magie du sang. Fait-moi une petite démonstration que je vois à quel niveau tu te situes exactement. Allez, dépêche-toi !

Il lui fait signe de s'activer et croise finalement les bras sur sa poitrine en le regardant d'un air sévère et impatient. Non, il ne se montre définitivement pas aimable avec cette sorcière, mais on ne peut pas lui demander d'avantage pour le moment. Il a été assez clair, ils ne sont pas ici pour copiner, mais pour travailler sérieusement et progresser, rien de plus. Peu importe si ça ne lui plaît pas, il le remerciera plus tard, quand il se sera rendu compte à quel point cette initiation sévère aura été bénéfique pour lui. Oh, Silas se fiche bien de sa reconnaissance en vérité, mais c'est toujours agréable d'avoir raison. Il espère que la goule ne va pas se montrer capricieuse et va accélérer un peu le mouvement. À présent qu'ils passent un peu à la pratique, il devrait être heureux, non ?

© 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Dim 21 Oct - 14:55

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

Alors que les flammes danse devant ses yeux, le platine prend le temps de réfléchir, de poser un instant son esprit pour songer à la suite. Il avait besoin de développer ses pouvoirs et ce n’est certainement pas avec des potions qu’il allait y arriver … Mais puisque le cercle l’avait confié à Silas c’est qu’il devait être un professeur compétant pour lui enseigner la magie. Cependant le cercle ne cherchait pas à faire évoluer les plus jeunes pour renforcer leurs attaques et leur défenses, mais semblaient plutôt vouloir créer un rassemblement de moines qui maîtrise la magie … Cela désolait un peu l’étudiant qui au-delà de vouloir étendre ses capacités psychiques voulait aussi pouvoir être capable d’attaquer de de se défendre si malheur devait lui arriver à lui ou à l’un de ses proches … Certes il voulait par-dessus tout apprendre à contrôler la nécromancie, mais il avait ses raisons et ce qui urgeait pour le moment était les pouvoirs offensifs qu’il pourrait développer. Une question vient finalement à franchir la barrière de ses lèvres avant même qu’il ne puisse la formuler autrement … La forme de Banshee était celle qu’il voulait atteindre pour pouvoir réaliser son objectif … Une sorcière ne peut sans doute pas ramener un mort à la vie mais elle peut très certainement faire revivre d’une manière ou d’une autre un être cher … Quel qu’en soit les sacrifices par lesquelles devrait passé l’étudiant, il était prêt à en payer le prix s’il pouvait ramener Takeru à la vie …

Mais c’est alors que ses yeux de givres se posent sur la silhouette pensive de son instituteur et que son expression se referme sur sa carapace de glace. Pourquoi il lui demanderait ? Il avait un mentor à qui il pouvait en dire plus, inutile de demander à tous les instituteurs qu’il croise. De plus il n’avait aucune envie d’argumenter sur les désirs qui animent son choix ni de tergiverser sur les raisons de cette détermination … Il éluda alors sa propre question en s’éloignant du feu, préférant qu’elle reste sous silence. "C'est ta réaction qui est stupide. Tu as posé une question, assume-là jusqu'au bout, Kazuo." L’étudiant s’immobilise un moment alors que son poing se serre et qu’il fixe l’horizon toujours dos au plus grand. Il aurait peut-être dû rester silencieux, il était bien meilleur dans ce domaine et généralement ça lui évitait les ennuis … "En plus, je ne vois vraiment pas ce qu'elle a de si idiote."  

« Elle l’était pourtant … J’ai dû parler à voix haute sans m’en rendre compte. C’était pas important. » Se défendit le plus jeune qui se referma une fois de plus sur lui-même ne laissant encore pas la moindre chance à une personne d’essayer de comprendre ses motivations ou de s’ouvrir au dialogue.

"A un niveau de maîtrise très élevé, les goules telles que toi maîtrisent une technique qui se rapproche d'une certaine manière de la nécromancie. Si je ne me trompe pas, elles peuvent matérialiser un squelette et le contrôler pendant une certaine durée." C’était loin d’être suffisant … Le platine ne voulait pas d’un pantin désarticulé comme amant … Il voulait pouvoir une dernière fois le serrer dans ses bras et s’excuser pour ce qu’il a fait … Pouvoir se racheter de sa faute d’avoir mis fin à ses jours, de l’avoir arraché à tous ses proches qui sont encore dans une torpeur immense, faire qu’il les revois encore une fois … S’excuser d’avoir gâcher leur relation de cette manière … Il n’auras plus aucun avenir avec un mort il le savait, mais revoir une dernière fois sa silhouette avant que son esprit ne rejoigne le monde des morts … Malgré la peine qui détruit son cœur il garde une expression glaciale sur le visage, osant reposer ses iris clairs sur le visage de son professeur. "Cela dit, ce n'est rien comparé à ce dont est capable une Banshee, elles sont encore les meilleures en ce qui concerne ce domaine. Alors comme ça... c'est la nécromancie qui t'intéresse ? Pourquoi ?"

« C’était juste une question par curiosité … » Mentit à demi le platine qui s’accroupit près du feu pour l’alimenter de quelques branches. « J’en ai entendu parler alors je voulais juste la confirmation … »

Ses motivations ne le concernaient que lui. Il avait déjà eus assez de mal à reparler de Takeru à son mentor pour lui demander de l’aider à le ramener à la vie, il ne voulait pas avoir à souffrir une fois de plus en parlant de son projet … Le crâne de son amant décédé qu’il garde encore dans sa chambre lui rappel assez souvent son erreur pour qu’il déchire les reste de son cœur à en parler avec une personne supplémentaire. Le platine leva les yeux au ciel un moment avant de les fermer pour se canaliser. Un soupir émana de ses lèvres alors qu’il efface cela de sa tête pour se concentrer de nouveau sur son cours. D’ailleurs le brun le ramène à lui rapidement. "Bon... tu m'as dit pratiquer un peu la magie du sang. Fait-moi une petite démonstration que je vois à quel niveau tu te situes exactement. Allez, dépêche-toi !" Si cela pouvait froisser certaine personne de se faire secouer de la sorte, ce n’était pas le cas du jeune étudiant. Cela l’aidait à penser à autre chose, se remotiver sur sa tâche principale et pouvoir le booster à donner le meilleur de lui-même.

« Quelle est ma cible ? » Il n’allait pas porter atteinte à son enseignant au cas où cela se passe mal. Il avait déjà pu utiliser la magie du sang dans sa jeunesse par vengeance. Mais il découvrait ses pouvoirs à ce moment-là et la vie de la victime lui importait peu à ce moment après le mal qu’elle lui avait fait. Cependant blessé depuis ce jour lui est devenus inconcevable, pas de son propre chef en tout cas. « Je vais essayer quelque chose … »

Fermant les yeux pour se concentrer sur le sort qu’il allait jeter, la beauté glaciale levant les bras en face de lui visant directement son enseignant. Le platine avait fait en sorte de choisir un pouvoir défensif plutôt qu’offensif. Canalisant sa magie et ouvrant son esprit aux ondes il visualisa les muscles de Silas se tendres dans son esprit pour immobiliser au mieux sa cible. Des liens invisibles figèrent un court instant les articulations du brun. Il pouvait essayer de les bouger mais cela était impossible. Le sort ne dura que quelques secondes avant que le brun ne puisse se défaire de cette emprise. Kazuo n’arrivait pas à maintenir ses sorts plus longtemps, il manquait de pratique et d’énergie pour cela.

« Mon enchantement ne dure jamais plus longtemps … J’essaye de remédier à ça. » C’était l’un des pouvoirs qu’il voulait le plus développé avec les lésions tactiles mais n’avait pas vraiment eut l’occasion d’être confronté à des ennemis pour s’améliorer … Il ne voulait pas blesser un membre du cercle et encore moins son mentor pour développer ce genre de pouvoir. « Ce qui est frustrant avec la magie du sang et des os c’est qu’il faut un être vivant pour le pratiquer … Et je ne suis pas du genre à agresser sans raison apparente … » Ou du moins quand il n’était pas sous sa forme de Goule …

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Dim 4 Nov - 12:31
Midnight gathering.

« C’était juste une question par curiosité… J’en ai entendu parler alors je voulais juste la confirmation… »

- La prochaine fois que tu essaieras de me mentir Kazuo, mets y au moins plus de conviction. Là, tu es ridicule.

Encore des paroles sèches et glaciales, évidemment. C'est plus fort que lui... ce n'est pas forcément facile de retenir le torrent de haine qui le traverse en sachant qu'il est face une fois de plus à une sorcière qu'il ne doit pas éliminer. Il est tenté de se jeter sur lui et de le torturer pour le faire parler et obtenir des informations utiles sur le Conventus ou n'importe quoi d'autre..., mais ce serait une chose inconsidérée et étant donné le niveau et la culture de ce pauvre bougre dans le domaine de la sorcellerie, il doute que ce soit bien utile. Non, il est plus sage de le garder bien en vie celui-là. Pour l'instant. Qu'est-ce qu'il essayait de cacher au juste ? Il n'y a pas trente-six mille raisons pour laquelle s'intéresser à la nécromancie. Peut-être un attrait beaucoup trop morbide et malsain pour la chose... ou pour ressusciter en partie des êtres ayant sombré dans l'au-delà. Il parierait bien sur la deuxième option. Nombreux sont celles et ceux qui ont utilisé la nécromancie dans l'espoir de revoir un membre de leur famille par exemple. Allons bon...

S'il y a bien une chose que Silas s'était refusé à faire, c'était bien d'utiliser la nécromancie pour essayer de ressusciter son beau démon. D'ailleurs, il n'a pas tellement approfondi la question, mais il doute que ce soit possible de le faire avec des démons. Et même si cela avait été possible, il ne l'aurait pas fait. Pourquoi ? Parce que son aimé était Yperifáneia, démon de l'Orgueil, la Perfection incarnée dans un seul être purement démoniaque. S'aurait été une insulte et un cauchemar de le faire revenir en un être à moitié mort et imparfait, laid et faible. Non, pas question. Il gardait et garderait à tout jamais d'Ichiro, une image parfaite et sublime. D'ailleurs... il aurait mille fois préféré passer sa nuit avec lui qu'ici, à enseigner des tours de passe-passe à une sorcière. Mais bon... c'est aussi pour son cher et tendre qu'il fait ça, il lui a promis de tuer toutes les sorcières et il a besoin de cette étape pour y parvenir.

« Quelle est ma cible ? Je vais essayer quelque chose… »

Les bras croisés, un sourcil arqué, Silas attend, curieux de voir ce qu'il va faire. Il sent alors une énergie magique envahir lentement son corps. Il se tend un peu, sa mâchoire se serre, mais il s'efforce de rester impassible. Il déteste quand une sorcière utilise ses pouvoirs sur lui... ça réveille ses instincts meurtriers et surtout, un besoin instinctif de se protéger et de répliquer. Mais il prend sur lui et ne bouge pas. Il se rend rapidement compte qu'il ne peut plus bouger, mais cela ne dure que quelque rapides secondes avant que la magie ne disparaisse et qu'il ne soit libéré. Le moins qu'on puisse dire... c'est que ce n'est pas très impressionnant. Cela rappelle néanmoins un souvenir désagréable au présentateur, qui s'était retrouvé plus ou moins immobilisés par cet Incube à Osaka il y a quelques jours. D'ailleurs, même au milieu de ce cercle, il n'a toujours pas entendu parler d'un fichu Isaac, mais c'est un autre problème. Une chose à la fois. Kazuo précise que ça ne dure jamais longtemps et qu'il essaye de remédier à ça.

- Oui... je crois que tu as vraiment besoin de pratiquer, c'était très décevant.

« Ce qui est frustrant avec la magie du sang et des os, c’est qu’il faut un être vivant pour le pratiquer… Et je ne suis pas du genre à agresser sans raison apparente… »

Silas a envie de lever les yeux au ciel et de signifier ainsi toute l'étendu de son désespoir. Génial. Voilà qu'il tombe sur un faiblard incapable de faire le moindre mal à une mouche. On peut dire qu'il n'ira pas bien loin s'il continue comme ça. Enfin, il exagère légèrement, il a dit "sans raison apparente", il est au moins capable de contre-attaquer ou d'agir en cas de nécessité, alors. Soupirant légèrement seulement, Silas s'approche de son élève et le regarde droit dans les yeux.

- Ça tombe bien parce que cette semaine, il y a justement une excellente raison : progresser. Tu veux devenir une Banshee un jour, oui ou non ? Alors ne commence pas à faire dans les sentiments.

Un sourire large, mais un peu forcé, se dessine sur son visage alors qu'il lève la main pour effleurer la joue pâle de son élève sans le quitter des yeux. Comme il aimerait voir ce regard de glace se noyer sous les larmes, puis s'éteindre lentement... une envie passagère qu'il repousse assez rapidement. Tout près d'eux, un croassement sonore se fait entendre. Tournant son regard en direction du grand corbeau noir perché dans son arbre, Silas se dit qu'il tombe à pic celui-là. Rapidement, fixant le volatile d'un regard vif et perçant, le sorcier use de son pouvoir de charme. Une sorte de... magie rose, si l'on peut dire, et bien propre aux lamias qui, dit-on, sont le mélange parfait entre la sirène et le serpent. Très rapidement, l'oiseau étend ses ailes et rejoint son bras en quelques battements d'ailes. Satisfait, le présentateur caresse quelques secondes le sommet du crâne de l'animal, puis le présente à Kazuo avec un air très sérieux.

- Le voilà ton cobaye. Maintenant, montre-moi ce que tu sais faire avec la magie du sang.

Il peut au moins faire ça, non ? On ne va pas lui faire croire qu'en plus, cette goule a décidé de devenir vegan et se met à pleurer et hurler dès qu'on s'en prend de près ou de loin à un animal ?! Si c'est le cas, c'est une cause perdue. Il faudra tout de même qu'il veille lui-même à maintenir son pouvoir de charme sous contrôle. C'est vraiment pas le moment de voir son élève le dévorer des yeux avec des envies lubriques...

© 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Dim 4 Nov - 18:58

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

"La prochaine fois que tu essaieras de me mentir Kazuo, mets y au moins plus de conviction. Là, tu es ridicule" Comme si le sorcier allait lui en dire plus … Détournant le visage suite à la phrase de Silas. Ce qu’il regrettait d’être venu … Les leçons avec le cercle n’étaient pas toujours simple étant donné le franc parlé de certaines mais lui … Ses paroles tranchantes comme des lames de rasoir avait de quoi le hérisser … Il aimerait tant que son mentor soit avec lui … Sa seul présence suffisait à lui faire surmonter les difficultés et à progresser … Mais le platine savait bien qu’en étant l’un des sorciers les plus important du conventus il avait autre chose à faire que de le former … Son téléphone le démangeait depuis quelques heures, il vérifier sans cesse s’il avait un message de sa part, et le fait de ne pas y avoir jeter un œil depuis un moment le frustrait terriblement … Il faudrait qu’il ait l’esprit bien plus occuper pour ne pas y penser, mais les seuls choses qui apparaissaient se rattachaient toujours à son mentor … Quelle meilleure idée d’entrer dans le vif du sujet pour ne pas céder à la tentation qu’essayer de lancer un enchantement ?

Le platine tenta l’immobilisation mais comme d’habitude il ne fallut qu’un court instant pour que les effets s’estompent et que Silas retrouve sa capacité de mouvement. "Oui... je crois que tu as vraiment besoin de pratiquer, c'était très décevant." Inutile de remuer le couteau dans la plaie … La nouvelle phrase de son enseignant lui fit lâcher un léger soupir d’agacement alors qu’il plonge les mains dans les poches de son long manteau de cuir. Il savait qu’il était loin d’avoir le niveau de n’importe quel sorcier qui a grandi avec la magie, le fait qu’il n’ait pas le moindre don inné était un déshonneur et la phrase du brun lui rappelait les réflexions tranchantes qu’on lui faisait souvent pour ce qu’il était tout simplement … Cependant si cela était loin d’être suffisant, il allait falloir qu’il lui montre un autre de ses pouvoirs, et celui-ci il ne l’utilisait qu’en cas d’ultime défense ou de vengeance … Il n’avait pas eu beaucoup l’occasion de s’en servir si ce n’est sur lui durant son adolescence. "Ça tombe bien parce que cette semaine, il y a justement une excellente raison : progresser. Tu veux devenir une Banshee un jour, oui ou non ? Alors ne commence pas à faire dans les sentiments." Il avait entendu ce genre de phrase un milliard de fois de la part des sorcières du cercle … Elles lui répétaient sans cesse que s’il voulait atteindre ses objectif il n’avait d’autre choix que de les écouter … A croire que Silas devait sans doute passer beaucoup de temps avec elle pour porter le même discours.

Cette main qui vient effleurer sa joue le laissa interloqué, entrouvrant un peu les lèvres alors que ses yeux se plongeaient droit dans ceux de Silas qui lui adressait un certain sourire. Ce n’est qu’après quelque seconde que le croissement d’un corbeau le ramena à lui et qu’il détourna la tête en direction de la source du bruit. Le volatile sombre les observe du haut de sa branche avant qu’il ne vienne se posé sur le bras de Silas. Kazuo se rends alors compte que quelque chose à changer sur son visage et hausse un peu les sourcils sur la sensation qui l’envahie soudain. Détournant les yeux comme pour se donner des claques intérieurs que ce dont il est en train de penser n’ait dus qu’à un charme … "Le voilà ton cobaye. Maintenant, montre-moi ce que tu sais faire avec la magie du sang."

« Hors de question … » Il était catégorique là-dessus et même si le brun était son précepteur pour la semaine il était hors de question qu’il fasse quoi que ce soit qui aille contre ses principes … « Je ne blesserais pas cet animal juste pour m’entraîner, c’est immoral envers la nature … » Le visage de la beauté glacial porte encore et toujours ce masque d’indifférence, mais l’étincelle dans son regard bleuté ne laisse pas le moindre doute sur sa décision.

Alors qu’il détail à présent les yeux et le visage de Silas, son esprit fait encore des siennes. Un étrange parfum semble flotter autour de lui, des pensés peu catholique agitent son esprit et ses hormones commencent à le démanger … Il détourne une fois de plus les yeux pour ne pas avoir à commettre cette erreur et semble réfléchir un moment … S’il n’effectuait pas très vite cet enchantement, le charme de la lamia resterait actif … Et si tel était le cas il n’allait pas pouvoir se concentrer correctement, pire, il allait faire une bêtise qu’il regretterait pour les quatre prochains mois au moins … Déterminé, le platine chassa alors toutes pensées de son esprit et s’avança rapidement en direction de son mentor. Une fois proche de lui, il glissa sa main le long du plumage de l’animal causant une entaille qui fit battre des ailes le volatile. Cette fois son masque tomba alors qu’une expression peine et de douleur s’empara des traits de Kazuo, souffrant profondément de ce qu’il était en train de faire … Posant une seconde fois sa main sur le ventre de l’animal, une lésion trancha sa chair faisant croasser le corbeau. Le jeune sorcier s’éloigna immédiatement avec une expression de regret et de déboire.

« Je ne peux pas faire ça c’est au-delà de mes forces … » La goule tourna le dos à son précepteur ainsi qu’à l’animal pour ne plus avoir à leur faire face. « S’il vous plaît on peut passer à autre chose ? C’est une torture … » Il était hors de question qu’il recommence et ce même s’il devait perdre un précepteur, il n’allait pas mettre fin à l’existence d’un être vivant pour développer égoïstement sa magie …

Yokoyama Silas
Modern wizard
Yokoyama Silas
Race/Aspiration : Banshee - Lamia
Emploi/Études : Présentateur TV à la NHK
Date d'inscription : 18/09/2018
Messages postés : 151
Avatar : Godfrey Gao
Mer 20 Mai - 16:10
Midnight gathering.

Il va être très difficile pour Silas de résister à l'envie de tuer Kazuo. Non seulement parce que c'est une sorcière, mais aussi parce qu'il est faible. Oh, bien sûr, les grands cœurs diront que ce n'est pas sa faute, qu'il n'a pas été entouré et soutenu dès le départ dans sa nature et qu'il faut du temps et beaucoup de pratique pour arriver à un plutôt bon niveau, d'autant que les générations de sorcières sont bien moins puissantes qu'autrefois. Mais peu importe les raisons, tout cela irrite particulièrement Silas et met à mal sa patience et son contrôle de lui-même. Et la façon dont ce garçon tremble rien qu'à l'idée de faire un petit bobo à un oiseau lui hérisse le poil. Mais quel fragile ! L'homme donnerait cher pour pouvoir le secouer comme il se doit ! Silas comment sincèrement à voir rouge quand Kazuo refuse catégoriquement de faire quoi que ce soit, mais fort heureusement, la plus d'un tour dans son sac et d'autres manières de le pousser à obéir sans avoir à lui faire du mal.

Le présentateur ne peut retenir un léger sourire quelque peu fier et vicieux en voyant la réaction de Kazuo face à son aura et son parfum de charme typique des lamias. Voilà qui lui donnerait presque envie d'insister un peu plus pour le pousser à se débrider totalement et se retrouver dans une situation plus que gênante... mais une fois de plus il lutte contre cette envie un brin sadique pour éviter de trop en faire dès le premier jour. Ce n'est pas le moment non plus de faire fuir son élève, il doit faire les choses bien pour que le cercle lui fasse pleinement confiance. S'il peut se forger une réputation d'excellent mentor - même si très sévère, autoritaire et exigeant - c'est tout bénef pour lui. Cela signifie de se coltiner régulièrement de jeunes sorcières maladroites et incompétentes, mais c'est un mal pour un bien d'une certaine manière.

Enfin ! Son petit stratagème fonctionne ! Le jeune homme se décide enfin à s'avancer et à poser sa main contre le volatile qui se met par deux fois à croasser de douleur en bâtant des ailes. Néanmoins, Silas le retient assez de son aura pour qu'il ne s'envole pas. De la torture purement gratuite sur un animal, certes, mais il fallait bien un cobaye adapté, n'est-ce pas ? Mais le plus jouissif dans cette histoire, c'est de voir l'expression de Kazuo se décomposer de douleur et de remords. Ah ! L'homme en a presque des frissons d'excitation malsaine. Si seulement il pouvait aller plus loin dans la torture... mmh... des idées toutes plus sadiques les unes que les autres s'accumulent dans son esprit tout à coup. Mais il lui faut les mettre de côté, malheureusement... quelle frustration ! Le jeune homme semble en avoir déjà terminé et lui tourne le dos, suppliant d'arrêter là l'exercice qui devient trop difficile pour son petit cœur. Pathétique. Plissant le nez dans une grimace de dégoût profond face à cette faiblesse, Silas finit par soupirer.

- Très bien. C'est ton choix, mais je te préviens, tu risques d'avoir beaucoup de mal à progresser en tant que Goule si tu es incapable de faire le moindre mal à une mouche.

Il s'éloigne un peu et parmi les affaires qu'il a apportées, il sort un petit pot dans lequel se trouve une pommade d'un marron étrange. Il en prend du bout de ses doigts et l'applique sur les blessures du corbeau qui, bien qu'un peu méfiant, se laisse faire et semble déjà être un peu soulagé au contact de la mixture.

- C'est une décoction à base d'hématite, d'aloe vera, de feuilles de framboisier et de racines de guimauve. C'est extrêmement efficace sur les plaies. Je t'apprendrais aussi à en faire si tu veux, même s'il existe un tas de recettes différentes.

Le volatile s'ébroue un peu, puis Silas le libère et il s'envole pour aller se poser plus loin. L'homme se tourne ensuite de nouveau vers Kazuo et le fixe un long moment, comme s'il réfléchissait. Il s'approche finalement et pose une main sur son épaule pour le guider vers le feu et les grosses pierres et souches tout autour qui font office de siège.

- Assieds-toi, nous allons faire une pause et tu vas me parler un peu de toi.

Il garde toujours un petit soupçon d'aura de charme autour de lui, à peine perceptible, mais c'est pour être sûr et certain de ne pas perdre l'attention de son élève. C'est aussi fait pour le titiller un tout petit peu aussi, il faut l'avouer. Silas prend place contre un rocher, les bras croisés, face au jeune homme. Il prend la peine de lui préciser ce qu'il entend par parler de lui : son enfance, ses peurs, la découverte de ses dons, ses mauvaises expériences, ses traumatismes, ses plus grandes joies, son parcours jusque-là en somme. Il sera sans doute tenté de mentir ou d'omettre certaines choses, mais Silas espère grandement que son charme le poussera un petit peu à la confession...

:copyright: 2981 12289 0
Mizushima Kazuo
Modern wizard
Mizushima Kazuo
Race/Aspiration : Goule
Emploi/Études : Etudiant en infographie
Date d'inscription : 30/09/2018
Messages postés : 41
Avatar : Aryu | MORRIGAN
Mar 16 Juin - 18:23

Midnight gatheringYOKOYAMA Silas & MIZUSHIMA Kazuo

Il se fichait éperdument qu’on le pense faible ou incapable, Kazuo était fidèle à ses principes. Il avait un honneur et surtout il ne tuait pas des êtres qui ne le méritent pas simplement parce que cela peut lui permettre de progresser. Toujours le dos tourné, il n’ose même plus regarder l’animal, l’entendre croasser de cette manière lui était déjà bien assez douloureux pour qu’il y ajoute la vision … De plus tout cela était de sa faute, alors le tuer ? Des scènes lui revenaient en tête alors qu’il avait tout fait pour les oublier depuis des années … Lui aussi avait certainement hurlé sous la douleur infligée, lui aussi se débattait sans pouvoir s’échapper de ses griffes. Le platine osa un regard en direction de ses affaires lorsque les souvenirs lui remontaient en mémoire. Un nouveau pincement saisit son cœur, la douleur était décuplée. Ce n’est pas juste le fait de devoir tuer un animal qui lui été insupportable, c’est simplement l’acte en lui-même … Cela le ramenait à sa pire faute, sans doute celle à cause de laquelle il devrait certainement ne pas exister, celle à cause de laquelle il aurait dû prendre sa place dans l’au-delà. Oui, il s’en voulait toujours et il n’aura de cesse de se haïr et haïr cette chose au fond de lui qui a causer sa mort … Il s’était juré depuis ce jour de ne plus jamais lever la main sur un innocent et de ne plus tuer. Même contre un ennemi, s’il devait le mettre hors d’état de nuire, il ne pourrait jamais aller jusqu’à le tuer, cela le répugnait, il en était incapable, pas après ça.

Le sorcier tenta de reprendre ses esprits et ferma les paupières un moment, inspirant profondément pour retrouver son calme et éviter que le chagrin ne vienne secouer son cœur une fois de plus. "Très bien. C'est ton choix, mais je te préviens, tu risques d'avoir beaucoup de mal à progresser en tant que Goule si tu es incapable de faire le moindre mal à une mouche."

« Je ne suis pas un tueur. » Rétorqua sèchement le platine qui avait retrouvé son sang-froid mais avec une voix si dure qu’elle ne laissait place à aucune réplique.

Il pouvait bien le traité de baltringue, il n’en avait cure. Il savait pourquoi il œuvrait, il savait parfaitement de quel côté il se trouvait et ce qu’il devait être ou ne pas être. Il n’avait que faire que ce soit un mentor ou la doyenne des sorcières qui le lui disent, jamais il n’irait à l’encontre de ses valeurs. Il n’avait de compte à rendre à personne, il savait qui il était et il n’était pas un meurtrier. Serrant son poing à l’idée de replonger et de laisser cette chose lui dicter sa loi, le platine se fit violence pour ne pas éclater. Lui qui avait toujours une mine glacial, ne laissait jamais voir la moindre de ses expressions qui pourrait traduire une émotion, il avait ses faiblesses. La peur, la colère ou le chagrin le prenait souvent, mais sa force avait toujours été de ne jamais les montrer. Ce n’est pas maintenant qu’il allait flancher. En reprenant peu à peu ses esprits, il finit par arborer de nouveau un visage neutre. Il finit par se retourner pour faire face à son mentor qui appliquait une sorte de pâte marron sur les plaies de l’animal. "C'est une décoction à base d'hématite, d'aloe vera, de feuilles de framboisier et de racines de guimauve. C'est extrêmement efficace sur les plaies. Je t'apprendrais aussi à en faire si tu veux, même s'il existe un tas de recettes différentes."

Kazuo ne demandait que ça, apprendre. Il était là pour ça après tout, puis s’il pouvait commencer à faire de l’alchimie et des procédés de guérison cela ne ferait que renforcer ses connaissances magiques. Lui qui n’avait pas eus cette chance de recevoir une éducation de sorcier de la part de ses parents. Il détailla le brun avec un peu de suspicion, préférant attendre le résultat final, ne lâchant pas des yeux l’animal au plumage sombre. Il ne doutait pas de ses talents, mais étant donné l’exercice qu’il venait de lui donner, Kazuo commençait de plus en plus à se méfier. Jamais une sorcière ne lui aurait donné ce genre d’exercice, toutes celles qu’il connait sont en communion avec la nature, porter atteinte à une créature de la forêt était en dehors de leurs principes … Peut-être que ce Silas avait reçus une autre éducation ou venait d’une autre contrée, mais il y avait quelque chose en lui qui poussait le platine à ne pas lui faire entièrement confiance.

L’animal semble complètement guéri de ses blessures puisqu’il s’envole sans le moindre mal pour aller se déposer plus loin. Ce n’est pas pour ça qu’il va donner du crédit à son mentor. Si Kazuo n’avait pas eus autant de vaillance à refuser cette tâche, il l’aurait tué. C’est ce qu’il lui a demandé après tout. Pourtant l’apprenti ne bouge pas un cil quand le plus grand s’approche de lui et se laisse faire quand il pose sa main sur son épaule. Pourtant le regard qu’il lui lance laisse planer une atmosphère de vigilance envers ce sorcier qu’il ne connait pas en réalité. L’étudiant ne cherche pas à le cacher, il veut bien lui montrer qu’il ne lui fait pas confiance et qu’à moindre demande louche de sa part, il en toucherait deux mots aux doyennes et aux anciennes du conventus. "Assieds-toi, nous allons faire une pause et tu vas me parler un peu de toi." Répondant par le silence, le jeune sorcier se contente de suivre le mouvement et obéit en s’asseyant sur l’un des rochers. Lui faire une pause ne lui ferait pas de mal, il a eus sa dose d’émotion pour la soirée.

« Vous ne m’avez pas dit depuis combien de temps vous faites partie du conventus du Japon ? » A présent, il voulait des réponses. Certes le mystère était de mise lorsqu’on était précepteur aux comptes des sorcières, mais le fais de ne jamais l’avoir vu auparavant au conseil ou durant certains rituels groupés ne le poussait pas à un sentiment de sécurité. Il aurait au moins dû entendre son nom auparavant et cela n’a jamais été le cas. Pourtant le platine à une excellente mémoire, il s’en serait souvenu. Même son mentor attitré n’y avait jamais fait référence. « Maintenant que j’y pense votre nom ne me dis rien non plus. Vous êtes de la région ? »

Si le sorcier s’attendait à ce que ce soit Kazuo qui vide son sac, il se mettait le doigt dans l’œil. Lui qui a toujours été secret avec tout le monde, il n’allait pas se livrer à un parfait inconnu. Surtout si ce dernier commençait à attirer ses soupçons. Mais puisque le brun voulait faire un brin de conversation, le platine n’allait pas se priver pour faire plus ample connaissance avec lui. Croisant les bras contre sa poitrine, le jeune apprenti attendit patiemment les réponses aux questions qu’il venait de poser. Mais plus il détaillait le sorcier, plus il y avait quelque chose d’étrange … Il ne saurait pas dire quoi, mais c’est comme si son esprit était embrouillé à sa simple vue. Il n’avait pas eus une telle sensation sur un autre que Takeru ou son mentor depuis bien des années. Pour ne pas dire que généralement il était rigide sur le sujet en présence de quelqu’un. Après tout ce qu’il faisait dans l’intimité quand il était seul et ses fantasmes ne regardaient que lui. Le platine est pourtant loin d’être parfait, il a ses vices et ses moments peu catholiques, mais le fait que ça le prenne comme ça sans raison et surtout sans qu’il puisse le contrôler sur un parfait inconnu n’était pas commun. A tel point que le platine doutait que ces sensations soient naturelles … Le platine eut un léger froncement de sourcil avant de poser ses iris sur la flamme vacillante du feu devant lequel ils étaient posés. Il ne savait pas ce qu’il lui prenait d’un coup, mais il devait bien avouer qu’il aimerait bien que cette chaleur au niveau de son bas-ventre s’en aille, ça commençait à devenir gênant.

« Je ne me souviens pas que vous m’ayez dis à quelle race vous appartenez. Je suis toujours curieux de savoir quand je rencontre un congénère. » Il se fichait de paraître indiscret ou même curieux, c’est comme si son instinct le mettait en alerte de quelque chose et jusqu’à présent il ne lui a jamais causé aucun tort. Il avait assez potassé sur les différentes races pour savoir que certaines avaient le pouvoir de charmer ou d’envouter. Il allait peut-être un peu loin dans son raisonnement, mais tant qu’il n’en aurait pas le cœur net, il ne lâcherait pas le morceau …

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: